“Boys will be boys”: deconstructing manhood…

« Chaque semaine, onze femmes et moi nous réunissons, nous lisons des textes de théorie féministe et en parlons. Et pendant une de nos réunions, j’ai assisté à une conversation entre deux femmes, qui a tout changé pour moi.

L’une était blanche et l’autre était noire. La femme blanche dit « Toutes les femmes ont la même expérience en tant que femmes. Toutes les femmes affrontent la même oppression en tant que femmes et par conséquent toutes les femmes ont une sorte de solidarité féminine intuitive. »

Et la femme noire dit : « Je ne suis pas si sûre. Laisse-moi te poser une question » Alors la femme noire dit à la femme blanche, « Quand tu te lèves le matin et que tu regardes dans le miroir, que vois-tu ? » Et la femme blanche dit, « Je vois une femme ». Et la femme noire de répondre, « Tu vois, c’est ça le problème pour moi, parce que quand je me lève le matin et que je regarde dans le miroir », dit-elle, « Je vois une femme noire. Pour moi la ‘race’ est visible, mais pour toi elle ne l’est pas. Tu ne la vois pas.

Et ensuite elle dit quelque chose de vraiment surprenant : « C’est ainsi que fonctionne le privilège. Le privilège est invisible pour ceux qui en disposent. »

… Maintenant souvenez-vous, j’étais le seul homme dans cette pièce. Alors j’ai entendu ça et je crois que j’ai spontanément gémi et mis ma tête dans ma main et quelqu’un a dit, « Eh bien, quelle était CETTE réaction ? » Et j’ai dit, « Eh bien, quand je me lève le matin et que je regarde dans le miroir je vois un être humain. »

Je suis une sorte de personne générique vous savez, je suis un homme, blanc, de la classe moyenne. Je n’ai pas de classe, de race, de genre [visibles]. Je suis universellement généralisable.

Donc j’aime à penser que ce fut le moment où je suis devenu [= où il a pris conscience d’être] un homme blanc de la classe moyenne. Cette classe, cette race et ce genre n’étaient pas ceux d’autres personnes mais les miens, je devais commencer à réfléchir à ceux-ci et ça avait été un privilège qui avait demeuré invisible pour moi pendant très longtemps. »

Merci à Fabriste pour la traduction !

La conférence complète ici

2 thoughts on ““Boys will be boys”: deconstructing manhood…

  1. Pingback: « Pourquoi tu te mets dans une case, on est tous humains !  | «Vivre avec

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s