Je suis un•e animal•e

équimauves

Concept du coup de clavier ici.
(J’ai promis d’écrire plus largement sur ce propos (antispécisme, antiracimse, stratégie) avant la fin de septembre. Ça arrive.)

C’est un vieux texte qui dort depuis très longtemps et que je ne comptais plus sortir, écrit après une énième humiliation publique par animalisation et en parallèle au sentiment que m’évoque trop de “faits divers”. Il faut que je le lâche pour passer à autre chose, entrer dans une autre dynamique. Loin de vouloir occulter la condition animale qui nécessite analyse et mobilisation pour elle-même,  ce texte réagit à un rouleau compresseur constant.

Spéciale dédicace à tellement de personnes. Mais tellement. Des camarades de lutte aux beaufs violents des stades de foot, des camarades de classe aux intellectuel·le·s dans la négation, de monsieur et madame tout-le-monde des valeurs et la bien-pensance à notre ami Victor Hugo, du chauffeur de bus aux jeunes bourgeois éméchés, du gardien de la “paix”…

View original post 2,373 more words

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s