Les gens et le racisme, un problème d’égo

Un bonne réflexion à l’issue d’une discussion avec Ms Dreydful sur cette tendance à faire du racisme une affaire d’égo offensé qui nie le système des oppressions et enrichit l’idée que le racisme est tabou. A cet article, j’ajouterai seulement qu’à réduire sa réaction “je ne le suis pas” et non une seule fois à un “pourquoi tu dis ça ?”.

Ms. DreydFul

On en parlait avec @mrsxroots, et ça m’a donné envie de faire un court post dessus (du moins, je vais essayer de faire court).

Les gens ont un problème avec le racisme. Déjà, ils ont un problème de définition. Et de ce problème de définition, ils ont face à celui-ci une attitude manichéenne, où il y aurait d’un côté les vilains racistes méchants pas-beaux, comme ces gens du FN (Bouuuh!) et de l’autre, les gentils gens tous antiracistes qui voient pas les couleurs et qui ont des amis noirs d’abord (ou qui sont eux-même noirs!). Et quand vous dites à quelqu’un qu’il est raciste, voilà ce qu’il comprend : “Quoi!? Tu veux dire que je suis comme ces vilains gens du FN pas gentils, pas beaux???”

Ceci est un problème, et fait tourner toute la conversation autour d’un problème d’ego (le votre, d’égo). Quand on vous dit que…

View original post 386 more words

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s